Accès gratuit
Numéro Pédagogie médicale
Volume 8, Numéro 4, Novembre 2007
Page(s) 199 - 206
Section Recherche et Perspectives
DOI http://dx.doi.org/10.1051/pmed:2007022
Publié en ligne 01 Août 2008

Pédagogie médicale 2007;4:199-206
DOI: 10.1051/pmed:2007022

Un nouveau programme en éducation thérapeutique : former des soignants pour favoriser la résilience des patients

Monique Chambouleyron1, Aline Lasserre-Moutet1, Stefan Vanistendael2, Grégoire Lagger1 and Alain Golay1

1  Service d'éducation thérapeutique pour les maladies chroniques (SETMC) - Hôpitaux universitaires de Genève
2  Bureau international catholique de l'enfance (BICE) - Genève


Résumé
Contexte : Dans leur pratique d'entretien, les médecins interrogent les patients pour rechercher des signes pathologiques et des symptômes, et ils recherchent rarement les aspects psychosociaux ainsi que les ressources des patients. L'objectif est d'évaluer si une formation en éducation thérapeutique du patient (ETP) centrée sur les thèmes de la résilience et de l'empowerment, influe sur la pratique des soignants, vers une plus grande part donnée à la recherche des ressources des patients. Population et méthodes : 2 médecins et 3 infirmières ont participé pendant 11 mois à une formation continue centrée sur ces concepts. 6 entretiens d'entrée de patients diabétiques hospitalisés pour une semaine d'éducation thérapeutique, ont été enregistrés avant la formation et 6 autres après. Les interviews ont été analysées par une pédagogue non impliquée dans cette formation. Résultats : Après formation, les soignants recherchent plus les ressources des patients (2,0 ± 0,3 après, 0,1 ± 0,1 avant, p < 0.001). Après une réponse du patient, il y a moins d'informations ou d'investigations biomédicales complémentaires (7,3 ± 1,4 après, 18,9 ± 2,5 avant, p < 0,001), plus de reformulations (4,3 ± 0,9 après, 1,5 ± 0,4 avant, p < 0,01), plus de mises en lumière des ressources du patient (1,5 ± 0,3 après, 0,4 ± 0,1 avant, p > 0,01). La durée des interviews n'est pas rallongée malgré plus d'investigations psychosociales et sur les ressources des patients (40,8 ± 3 après, 38,3 mn ± 4 avant). Conclusions : Cette formation permet aux soignants de mieux repérer les ressources des patients. Plus encore, porter attention à ce qui va bien les amène à passer d'une logique d'interrogatoire à une logique d'incitation des patients à prendre part à la compréhension et la construction de leur propre prise en charge dès la première rencontre.


Abstract - A New Program in Therapeutic Education: Training Caregivers to Foster the Resilience of Patients
Background: In the history part of their clinical encounters, healthcare providers collect data on signs and symptoms, but rarely on illness psychosocial aspects and on patient resources. Objectives: The aim of this study is to evaluate whether a training in therapeutic education centred on patient resilience and empowerment has an influence on health care professional's (HCP) approach, providing a larger part to the investigation of patient resources. Methods: 2 physicians and 3 nurses participated in a training on resilience and empowerment that was carried out over 11 months. 6 interviews - realized before and after training - that participants conducted with diabetic patients hospitalised for a patient education week were recorded. These interviews were analysed by an adult education specialist who was not implicated in the training. Results: HCP ask patients significantly more questions on their resources (2,0 ± 0,3 after, 0,1 ± 0,1 before, p < 0,001). In the way HCP react to patients' words, there is less instantaneous refocusing on bio-medical subject, giving or looking for further information (7,3 ± 1,4 after, 18,9 ± 2,5 before, p < 0,001). There are more reformulations (4,3 ± 0,9 after, 1,5 ± 0,4 before, p < 0,01) and more emphasizing on patients speech located resources (1,5 ± 0,3 after, 0,4 ± 0,1 before, p < 0,01). Interviews length was not modified despite an increase of investigations regarding psychosocial aspects and patients' resources (40,8 ± 3 min. after, 38,3 ± 4 min. before). Conclusions: this study shows that the training allows HCP to better identify patients' resources. Even more, taking care of what goes well make them pass from a logic of data collection to a logic of patient incitation to become active partner of care.


Key words: Therapeutic education -- resilience -- empowerment -- training -- health care professional

Mots clés : Education thérapeutique du patient -- résilience -- empowerment -- formation soignants

Correspondence: Monique Chambouleyron, Service d'éducation thérapeutique pour les maladies chroniques (SETMC) - Hôpitaux universitaires de Genève - 24 rue Micheli-du-Crest - 1211 Genève 14, Suisse. Téléphone : 00 41 22 37 297 17. monique.chambouleyron@hcuge.ch


© SIFEM 2007